La cathédrale des herbages

l'église Saint-Michel de Pont-l'Evêque

A l'origine, il y avait au XIème siècle une chapelle déjà consacrée à Saint-Michel.

L'édifice des XIIIème (tour) et XIVème (nef) siècles, construit en pierre de Caen, domine par ses imposants volumes, l'ilôt central. Prenez de la hauteur ou du recul par rapport au centre ville, vous verrez l'église dans un écrin de verdure. Cette image caractéristique a inspiré l'ancien maire de Pont-l'Evêque, le Docteur Jean Bureau, qui la surnomma "La cathédrale des herbages".

Elle est depuis toujours une église paroissiale.

Au cours de son histoire, elle fut endommagée et détruite 3 fois : pendant la Guerre de 100 ans, pendant les guerres de religion et pendant la Seconde Guerre Mondiale.

A l'intérieur, la voûte de pierre et le triforium du grand vaisseau datent de la restauration de 1888. Les piliers cylindriques sans chapiteaux reçoivent les nervures de grandes arcades.

Au-dessus des arcades, les murs latéraux sont garnis d'une galerie étroite (pseudo triforium) ornementale. La galerie est surmontée de verrières percées dans la partie haute.

Les collatéraux constrastent avec la sobriété de la grande nef. La renaissance a laissé de volumineux pendentifs finement sculptés à proximité du choeur.

Les vitraux médiévaux, détruits en août 1944, ont laissé place à des vitraux abstraits du maître verrier François Chapuy en 1964.

Une huile sur toile de Jules Grün (1868-1938) représentant la sortie de la messe du Breuil-en-Auge se trouve dans la tour. Certains habitants ont reconnu leurs ancêtres sur le tableau. Le peintre y apparaît lui-même (de profil devant le garde Suisse).

VISITE VIRTUELLE

 

 

 

 

Infos complémentaires

Coordonnées & informations

Adresse église Saint-Michel 14130 Pont-l'Evêque